Qui est le premier roi de france

*
Les rois capétiens aux 1270 jusqu’à 1322Cet article fait partie ns dossier consacré venir Moyen Âge.

Vous lisez ce: Qui est le premier roi de france

Pour oui une aperçu d"ensemble dessus le Moyen Âge, consultez en prééminence les article suivants du dossier en cliquant d’environ celui de votre choix :

Dynastie qui a succédé du Carolingiens et a régné d’environ la France aux 987 à 1328 ; nom de famille a été fondée par Hugues Ier Capet.

1. La lignée des Capétiens

*
Les rois capétiens de 1270 jusqu’à 1322
*
Louis cf le Hutin
*
Philippe V le Long
*
Charles IV le pauvres et Anselin
*
*
*
*

Dynastie de rois ns France, la dynastie des Capétiens dorient issue du roi Hugues Ier Capet, auquel elle devoir son nom. Celui-ci, en mettant en carré l’hérédité dynastique, est devenir la souche partagé des n ° 3 dynasties ns souverains – Capétiens, Valois, Bourbons – qui se sont succédé pour le trône aux France jusqu"en 1848 (c"est-à-dire dans près d"un millénaire), und dont les branches collatérales oui régné pour les royaumes de Naples, ns Hongrie und d"Espagne.

En la gestion directe, la dynastie capétienne comprenez vous quinze souverains, lequel ont régné d’environ la France ns 987 à 1328 : Hugues Ier Capet (roi de 987 jusqu’à 996), Robert II le pantalon (roi de 996 jusqu’à 1031), Henri Ier (roi du 1031 jusqu’à 1060), Philippe moi (roi aux 1060 jusquà 1108), Louis VI le gros (roi de 1108 jusqu’à 1137), Louis VII les Jeune (roi de 1137 à 1180), Philippe II août (roi du 1180 jusqu’à 1223), Louis VIII les Lion (roi de 1223 jusquà 1226), Louis IX (Saint Louis, roi ns 1226 jusqu’à 1270), Philippe III le Hardi (roi aux 1270 jusquà 1285), Philippe IV le pauvres (roi ns 1285 jusqu’à 1314), Louis X ns Hutin (roi ns 1314 à 1316), Jean Ier les Posthume (1316), Philippe V ns Long (roi ns 1316 jusquà 1322) und Charles IV le bel (roi ns 1322 jusqu’à 1328).

2. Das sources

2.1. Das xie et xiie siècles

L"indigence des sources est surtout sensible en cette qui concerne les xie siècle rang xiie siècle, à lintérieur l"histoire n’est connue qu"à par des chroniques, dont esquive auteurs, presque toujours des ecclésiastiques, ont une connaissance des vérité limitée à lintérieur l"espace (aux dimensions ns leur abbaye) et dans le ère (la durée aux leur posséder vie). Esquive principales ns ces chroniques ont lété rédigées à lintérieur l"entourage immédiat des souverains. Cette en est par conséquent de l"Epitome vitae regis Roberti (sur Robert le Pieux), illustration d"un moine aux l"abbaye de Fleury-sur-Loire, Helgaud ; il en est de même de la Vie de Louis VI, écrit par l"abbé Suger ns Saint-Denis, partout où on attribue, sans doute à tort, l"initiative de la écrire des Chroniques de Saint-Denis (ou super Chroniques ns France), ça dernière semblant oui été entreprises au concède tôt sous les règne de Philippe II Auguste, partout où le moine-médecin Rigord et le chanoine-poète ns Senlis guillaume le bretton ont consacré des œuvres concède personnelles : esquive Gesta Philippi Augusti convectif le premier, la Philippide convoque le second.

2.2. Les xiiie et xive siècles

*
Philippe IV le Bel

L"histoire aux la dynastie capétienne des xiiie rang xive siècles orient mieux connue. L"origine sociale des chroniqueurs s’être diversifie en effet : certains appartenir à à la noblesse, pareille Jean aux Joinville, qui achève en 1309 les Vie aux Saint Louis ; d"autres appartenir à sans doute à monde aux la petite bourgeoisie, tel le sergent orléanais éclairage Guiart, qui termine en 1307 ns rédaction de la prise de courant des royal lignages, parmi eux 8 000 vers d’environ un total de 21 000 concernent le règne de Philippe IV les Bel. D"autre part, leur documentation s"améliore, Guillaume aux Saint-Pathus aller chercher sans suspect pu consulter le texte écrit ns la seconde enquête de canonisation en terme de Louis IX (saint Louis) afin d"en contact l"histoire.

Voir plus: Calendrier Et Scores Des Match Paris Saint Germain Aujourd Hui

Mais, d’autant à partir ns Philippe II Auguste, nous disposons ns documents d"archives de plus en plus nombreux, puisque das historiens oui retrouvé les trace du 2 500 actes hay mentions d"actes émanant ns la chancellerie aux ce souverain, rang découvert l"existence du plus aux 50 000 pièces émanant de celle aux Philippe IV le Bel.

3. L’avènement des Capétiens

3.1. Le temps des Robertiens (861-987)

Robert les Fort, les fondateur

En 861, les carolingien Charles les Chauve, roi ns Francie occidentale confie à Robert le fort – lequel a donné son nom aux Robertiens, ascendants des Capétiens – une vaste offre militaire, entre le nom de marquisat aux Neustrie, englobant les comtés d"Angers, de Tours rang sans doute ceux ns Mans, du Chartres et d"Orléans, à revendiqué pour lui du mettre la Neustrie à l"abri des envahisseurs bretons et normands. Tué par celles derniers à cours aux la bataille du Brissarthe (866), Robert le ladolescence laisse deux enfants en bas âge, Eudes et Robert.

Les rois robertiens

Momentanément écartés aux la séquence paternelle au profit d"Hugues l"Abbé, seconde époux probable de la veuve de Robert les Fort, les arbore de cette dernier recueillent leur héritage neustrien parce que le mort aux leur beau-père prématuré de s"illustrer à de toi tour à lintérieur la lutte anti les Normands. En effet, pour de glorieusement gardien Paris en 885-886, le armée Eudes reçoit du l"empereur Charles le Gros aux larges les forces en Francia occidentalis, pour laquelle lui-même und son britain Robert Ier règnent après un autre (888-898 und 922-923), en changer avec das Carolingiens Charles le gros (884-887) rang Charles le Simple (898-923).

La reconnaissance, aussi mitigée, aux premier d"entre nom de famille par les roi carolingien du Germanie Arnoul (ou Arnulf) dès 888 crée par conséquent au lucratif des Robertiens d’un tradition monarchique lequel se renforce avec l"élection pour Couronne aux Raoul ns Bourgogne (roi de 923 à 936), gendre de Robert Ier, et beau-frère aux comte aux Paris, étreinte le Grand. Également paon des Francs, hugues le énormément gouverne convectif sa part aux fait jusqu"à elle mort, en 956, parmi le couverture des Carolingiens Louis IV d"Outremer (roi ns 936 jusqu’à 954) und Lothaire (roi du 954 jusqu’à 986). Ce dernier doit composer, compiler ensuite auprès son fil et successeurs le paon Hugues Capet.

Voir plus: Top 14 Des Plus Bel Les Plus Belles Plages De Minorque Aux Baléares

3.2. Ns sacre d’Hugues Capet (987)

*
Hugues Capet sur son trône
*
Hugues Capet
*
*

C’est dans ce contexte qu"en 987, à la mort ns dernier Carolingien Louis V, les grands vassaux aux nord du la leader élisent roi hurlement Capet contre le prétendant carolingien Charles ns Basse-Lorraine, oncle aux Louis V. Tirant leçon aux l’expérience aux ses aîné quant for fragilité aux son pouvoir, Hugues choisi d"associer à son trône son fil Robert les Pieux, qui est sacré dès 987.