PUNAISE ARLEQUIN NUISIBLE OU PAS

La punaise arlequin porte bon son appellations avec elle livrée carrément contrastée rouge jusquà rayures noires; également son nom scientifique Graphosoma lineatum , convecteur une fois ne requiert rien explication brut tant cest transparent dès ns premier ballon d’œil à cette insecte. Du fait du son ancien nom latin G. Italicum, das anglais l’ont surnommé «l’Italienne venir corps-peint», partie suggérant que c’était à causer des colors identiques jusquà celles du maillot de club de foot milan AC … excepté que le appellations latin italicum remonte à 1766 à une époque (bénie?) où les clubs de football aveint de nouveau «relativement» très bits d’importance! nom de famille a même reçu outre-Manche ns surnom aux punaise ménestrel (Minstrel bug) là certains archers ménestrels jongleurs portaient des tuniques bicolores rouen et noir.

Vous lisez ce: Punaise arlequin nuisible ou pas

Nous allons-y revenir jusquà des considérations reconnaissance scientifiques convecteur interroger la d’effet d’une tel livrée en outre spéciale et esquive mœurs du cette punaise arlequin carrément commune et en concéder très facile à observer et photogénique jusqu’à souhait.

Un pentatome

Au premier abord, nous se mentionné que les punaise n’a démarche d’ailes et ne vole démarche à cause de ce protéger qui s’étend seulement en arrière de la plaque thoracique gros (qui envoyer l’apparence je vous demande pardon a des épaules «carrées») et aux la tête: c’est le scutellum, ns plaque solide en chitine issue de thorax lequel recouvre presque tous l’abdomen. Mais dans certains cas on enlève cette scutellum (sur une animal mort!), on mentionné qu’il y a bien deux paires d’ailes totalement cachées. La paire supérieure, croisé à plat d’environ le dos, posséder une établissement rouge dure prolongée par une expansion membraneuse nervurée: nous parle d’hémélytre («à demi élytre»), type d’ailes caractéristique des Hémiptères et reconnaissance particulièrement du vaste grouper des Hétéroptères (mot jusquà mot: ailes hétérogènes), das «vraies» punaises. La paire inférieure orient presque le total membraneuse, sauf esquive nervures virtuellement renforcées. Convectif voler, les punaise arlequin déploie ses ailes d’environ les côtés ns bouclier, gracieux à leur darticulation basale pour jonction avec le thorax.


*
Sur une punaise arlequin morte, les scutellum a été découpé, révélant ns paire d’ailes supériorité posées jusquà plat
*
Hémélytre écartée : ns partie basale rouge orient dure ; les partie distale noire est membraneuse avec de fortes nervures
*
Hémélytre écartée révélant la fréquentation en-dessous du la détachement aile inférieure
*
Aile inférieur presque totalement membraneuse

Le corps ovale jusquà presque rond et aplati pour (1cm aux long environ), les antenne à cinq des postes signent son appartenance à la clank des Pentatomidés, «les punaises puantes» (Stink bugs en anglais); pentatome faisaient allusion aux antennes découpées (tomos) en cinq (penta) articles. Nous y établir notamment ns punaise vert (Palomena prasina), carrément commune. La punaise arlequin se démarque des autre membres ns la famille par le sien scutellum hyper développé qui il procure une abrite efficace anti les attaque des oiseaux qui n’ont démarche un bec très fort.


*
Punaise verte carrément commune (Palomena prasina) ; condition la coloriste verte complet cryptique pour le feuillage vert
*
Le scutellum, prendre plaisir chez ns majorité des Pentatomidés, est réduction et triangulaire.

Voir plus: Annulation Voyage Carte Visa Premier, Assurance Visa Premier

*
Le scutellum ne cache pas entièrement das ailes visibles, venir moins das hémélytres.

Coucou, on dorient là!

Venons en parce que le fameuse livrée qui détone moyennant son vaisseau sanguin rouge vif brillant sur qui se détacher quatre larges bande noires longitudinales dessus le scutellum, six pour le coffre dont leur qui s’être prolongent en V d’environ la tête. Dessus les bords du l’abdomen qui «déborde» ns scutellum, nous note en outre des traits grand noirs en travers ça fois. Même les pattes à dominant noire fourre-tout un peu du rouge. Ns maquillage luang et noir née s’arrête pas là et reprend au dessous de sous ns forme du grosses taches noires fréquemment réparties et das yeux noirs placés pour le côté avec une prem … rouge venir centre!


*
Dessus rouen vif dépouillés en long de bandes noires
*
Dessous écarlate ponctué ns taches noires

Comme si leur livrée pas nétait pas pas approprié voyante, les punaises arlequins adoptent en concéder un action lui même «voyant» : elles sont complet souvent en groupes occasionnellement denses sur les ombelles de leurs plantes nourricières (berces, angéliques, anthrisques, coriandre, fenouil, panicauts, panais, peucédans, carottes, …) parmi eux elles sucent le jus des fruits à l’aide de leur rostre piqueur-suceur. Là, nom de famille se tiennent à sommet des ombelles blanche ou jaunes, circulent venir milieu des rayons des ombelles, vont et viennent voir sans trouvé aucunement à se abri …. Ce qui serait bon difficile auprès un tel motif coloré! Ce comportement frise l’exhibitionnisme avec les accouplements qui durent longtemps, bien en vue!


*
Punaises arlequins réunies sur une ombelle du Visnaga daucoides, ns ombellifère
*
Exceptionnellement, nom de famille peuvent se rencontre (pour se faire chauffer au soleil ?) d’environ des plantes qui ne sont pas des Ombellifères comme ici, dans mon jardin, d’environ des groseilliers.
*
Très souvent, on das observe accouplées d’environ les ombelles (Ammi majus)
*
Les accouplements bénéficie chez les autres punaises régler longtemps …. Et nai pas se abri !

Devant ns telle débauche de signaux visuels, nous se parlez que les espèce là devrait oui disparu depuis longtemps car plus voyant et aisément à capturer, y’a pas! cette doit ainsi y avoir une astuce quelque part?

Ca ressentir mauvais

Comme l’énorme majoritaire des membres aux groupe des Hétéroptères dont font partie das Pentatomidés, ns punaise arlequin possède ns paire du glandes odorantes qui s’ouvrent moyennant un minuscule orifice situé à la base de les troisième paire ns pattes sous les thorax, une signe évolutive de ce groupe. Celles glandes secrètent un mélanger complexe de dizaines du substances chimiques volatiles, à aménagements d’aldéhydes und des molécules complexes à base de carbone et d’hydrogène (alcènes, alcanes, …) parmi eux l’odeur rang la puissance varient une espèce à d’un autre, même dans certains cas il y a des points communs. Cette l’odeur désagréable pertinent qui vaut aux punaises de toi nom, jusquà partir du l’adjectif punais (dérivé ns puer, putere en latin), morceaux usité, signifiant «qui sentiment mauvais». Dedans mon berry natal, cet adjectif reste bien connu et nous y appel les punaises des «jopunais»!

Cette sécrétion odoriférante a un effets dissuasif sur partie prédateurs dont les oiseaux car elle communiquer à l’insecte une goût très désagréable. Eux peut même am un battre toxique voire mortelle vis-à-vis d’insectes prédateurs alors que esquive fourmis.

La punaise arlequin ne se contente pas aux répandre son odeur en cas du menace mais nom de famille peut en reconnaissance projeter jusquà distance ça sécrétion ce qui irrite das yeux et la bouche (ou ns bec) aux prédateur. Un birdman qui a saisi une punaise arlequin et qui subit ça projection, litière la punaise dessus le côté et secoue son bec et le frotte convecteur le nettoyer.

Un suggestions anti-prédateur

Maintenant, la fameuse livrée rang le action très voir prennent entier leur acception quand on esquive associe à cette odeur: elles former un signal dissuasif destiné de prédateurs, une colorisation d’alarme: «pas les peine de me capturer, j’ai trop mauvais goût et vous aller le regretter»! nous qualifie celles substances du sémiochimiques, i.e. Chargées du véhiculer d’un information (semio convectif signal). Convecteur que çà marche, cette suppose que das prédateurs naïfs (qui entrent convecteur la première fois en contact) apprennent à associé la livrée très typique à fait que la proie dorient immangeable rang l’évitent par la suite. Le grain voyant des punaises facilite les prise du contact et obtenir une augmentation les chances d’un apprentissage rapide. Cette y a bien de la «casse» convectif que çà opération (la première fois, ns punaise est tuée!) mais venir final les bénéfice de protection reste supérieur ns pertes convectif toute ns population concernée. On appelle aposématisme (apo, au loin et semio, signal) ce recours jusqu’à un signal visuel «fort» dissuasif envers esquive prédateurs, venir moins pour une partie d’entre eux.

Au sein aux la clank des Pentatomidés, les plupart des espèces en gardant une livrée battre voyante, voire se confondant avec l’environnement (comme cette des punaises vertes), en dépit aux leur capable de toute aussi forte à repousser par l’odeur. Certains espèces bénéficie les punaises du chou (Eurydema) possèdent bien des couleur vives rouge mais avec des taches et points noirs; la punaise arlequin (et das espèces très proches ns genre Graphosoma) sont les seules jusquà posséder d’un livrée aussi contrastée à aménagements de lourd rayures en long: il s’agit donc là ns innovation évolutive propre à ce genre.

Voir plus: Prélèvement À La Source Fiche De Paie, Mettre En Place Le Prélèvement A La Source (Pas)


*
La punaise des baies (Dolycoris baccarum), complet commune dans esquive jardins, dégage d’un odeur fort qui imprègne das petits fruits dont nom de famille se alimentation ; pour autant, nom de famille n’a pas ns couleurs vives
*
La de nombreux des Pentatomidés ont une coloration assez discrète propre à les dissimuler dedans leur alentours ; ici, une punaise nébuleuse (Raphigaster nebulosa)
*
La punaise rouge ns chou (Eurydema ornata) possède bien une livrée aposématique maïs sans le motif au cas où particulier des punaises arlequins

Cà marche?

Les faits exposés ci-dessus relèvent ns discours théorique, ns raisonnement «logique» (selon les pensée humaine!) maïs qu’en est-il dedans la réalité, dans la «vraie vie»? Effectivement, les observations démontrer que la punaise arlequin, comparatif aux etc punaises, semble moindres attaquée par les prédateurs dont esquive oiseaux. D’un étude tenu en Europe central (1) pour des jeunes au nid du 46 cloche d’Oiseaux (surtout des Passereaux), montre que les punaises en général venir largement dans leur modes alimentaire: à moins 57 espèces aux 15 famille ont été identifiées avec une prédominance aux grosses espèces, à lintérieur des pentatomidés. Onze des espèce recensées sont aposématiques mais n’y personnage pas aux tout … la punaise arlequin pourtant bon présente dans das habitats suivis!

Par contre, des observations menées pour des merles le noir élevés en captivité (2) démontrer qu’ils peuvent apprentissage à contourner ça défense chimique: elle avalent virtuellement rapidement ns punaise prédécesseur qu’elle n’ait dérivation le temps du projeter le sien jet malodorant und âcre ou bon la frappent d’environ le vaisseau sanguin de la cage jusqu’à ce qu’elle ait vidé tout son liquide! D’autre part, des études montrent plus le action peut monnaie largement également entre espèces d’oiseaux très proches bénéficie chez les mésanges à propos de quoi les unes il ny a pas touchent pas aux tout (comme les mésanges bleues) et d’autres … quand même un peu!

Autrement dit, et prendre plaisir toujours, il faut s’être méfier des généralisations rang caricatures hâtives avec «dame Nature ns parfaite » dès lors que conditions météorologiques parle une processus coévolutif (proies/prédateurs) . Cet aposématisme, «évident» a priori, revenu des investigations reconnaissance poussées qui conduisent à nuancer quelque peu la présentation global que conditions météorologiques venons d’en faire. Personne n’est simple en matière d’évolution rang heureusement que c’est ainsi! cette sera but d’une autre chroniqueà venir!

BIBLIOGRAPHIE

Are gregarious red-black shieldbugs, Graphosoma lineatum (Hemiptera: Pentatomidae), really aposematic? année experimental approach. Petr Veselý, Silvie Veselá, novel Fuchs et Jan Zrzavý. Evolutionary Ecology Research, 2006, 8: 881–890Birds ont predators ns true bugs (Heteroptera) in various habitats.Alice Exnerová, Pavel Štys, anton Krištín, Ondřej Volf & guttin Pudil. Biologia, Bratislava, 58/2: 253—264, 2003