Mariage entre arabe et noir

Amine, franco-marocain, aime Sadio, franco-malienne. à lintérieur leur cité, l’intolérance du leurs familles les oblige à protection leur relation.

Vous lisez ce: Mariage entre arabe et noir

je m"abonne le3 mois pour 1€ | Sans rendez-vous

*

au départ, amin n’avait étape exigé l’anonymat. Ne sont pas souci pour le prénom, ni même convectif la photo. Et puis, un couple jours antériorité notre rencontre, cette s’est rétracté. Je lui oui proposé Youssef, il a préférer Amine.

En fait, les jeune fonctionnaire franco-marocain, presque la trentaine, n’a personne à cacher, dans certains cas ce n’est sa relation avec Sadio, de cinq année sa cadette rang Franco-Malienne. Un arabes et une Noire amoureux. Pour leurs famille respectives, quelque page d’impensable.


Vivons cachés, vivons malheureux

Amine und Sadio vivent dedans le même quartier, aimeraient se faire fiancer maïs ne confiance en soi tiennent jm la main en public et, pour se voir le soir, confiance en soi retrouvent dessus un parking, «au laffaire où». Au cas à propos de quoi quelqu’un du leur entourage venait à esquive surprendre, les juger et vente la mèche. Quand em lui avoir besoin quelles seraient esquive conséquences, cette prend ns temps du réflexion: «Un super tas d’embrouilles, passant par qu’on a surmonter la limite.»

Amine n’a étape vraiment l’habitude de parler du lui. Il est gêné, et insiste à variété reprises pour que em ne déforme étape ses propos. Parfois, cette scrute mien feuille:

«Je née veux d’autant pas parlant que les racisme entre arabes et Noirs est systématique. C’est absolument faux. Je dis seulement que Sadio rang moi, nous oui des familles virtuellement communautaristes et suite notre laffaire n’est démarche unique.»

Et puis, il se met à rire: «J’ai l’impression de confesser un meurtre ou aux tromper ma femme.»

«S’ils sait que personnes vois une Rebeu, das parents vont te tuer»

Amine und Sadio ont restes habité à lintérieur leur devis yvelinoise. Mais de deux ans, les statuts oui changé. Du «petite de ma cité» autrefois, nom de famille est à partir de maintenant «sa femme». A l’époque, Sadio vient tous juste du commencer jusquà travailler dans le fast-food à lintérieur lequel amin est déjà un taulier. Elle bossent ensemble, rentrent articulations et une soir, s’embrassent à lintérieur une cages d’escaliers sans pour autant lumière. Das souvenirs sont précis.


Au arbore des messages, ils se dire «je t’aime». Dedans l’euphorie, amine se rappel d’avoir appelée Atef, son better ami, stupéfait:

«Tu sors auprès une Renoi ? mais t’as pété esquive plombs?!»

Même son ns cloche dans la maison de Sadio, qui raconte entier à sa grande sœur:

«Si papa et momie savent que tu vois ns Rebeu , ils vont tu tuer.»

Je lui exigence quelques détails d’environ Atef. Cette me réponse simplement qu’il a été éduqué prendre plaisir lui, fort des principes bien précis, qui s’apparentent en critique à des dogmes:

«Les arabes et das Noirs vivent ensemble dans les blocs, s’apprécient. Mais les limite, c’est l’amitié. Une mariage, c’est niet. Chaque à sa place.»

Une posture paradoxale qui, convecteur Amine, est tant beaucoup, tellement plus compliqué que aux racisme – un mot qu’il refuse d’ailleurs aux prononcer.


«Ça va au-delà d’une religion ou d’une couleur de peau»

Il allume une cigarette et je raconte l’histoire de sa gros sœur:

«Un soir, elle notification à table qu’elle voir quelqu’un. La première question de ma cherki est: “De quelle origine est-il?” “Algérien”! Là, mes parents lui parlez que c’est non, et qu’il faudrait qu’elle trouvé un Marocain convectif son bien.»

Nouveau paradoxe: «Certaines des amies du ma cherki sont algériennes. Mien sœur n’a étape compris.» elle finit moyennant se résigner, à contrecœur. Ns racisme, du communautarisme, des traditions, les qu’en-dira-t-on. Convoque Brahim, son cousin qui nous rejoint, l’un des rarement au actuel pour Sadio rang Amine, un complexe ns supériorité aussi:

«Certains anciens de dans la maison de nous pense que leur collectivité vaut mieux que l’autre. Type un Noir est mieux qu’un arabes ou l’inverse, qu’un algérie est mieux qu’un Marocain. Ils transmettent ça jusquà leurs enfants. Ça va continue d’une religion foins d’une couleur ns peau.»

Une heure de route convecteur manger au restaurant

Amine le coupe:

«Faut parlant aussi que à lintérieur nos bleds, il y a certaines préjugés. Venir Maroc, l’Afrique couleur noire renvoie parfois jusquà des des choses négatives. Les pauvreté, la maladie et même, pour certains, l’esclavage. Même aucas tout le monde s’en former ici, ils ont peur aux ce suite la famille et les amie là-bas diraient.»

Dans une nuage de fumée, amin me dit que se abri plombe accroît sa relation. Un côté absurde, achevée décalé. Deux ans à se faire planquer, quitter à donner une heure ns route convoque manger venir restaurant. Brahim le taquine: «Dis-leur que personnes es gay, eux accepteront n’importe qui de ça.» fou rire, rang aveu: «Tu moi crois, j’y ont pensé!».


Pas question aux fuir, mais pas question d’en parler

Il n’imagine pas ns seule détablissement se fiancer ou se marier sans l’aval ns ses parents. Nom de famille non reconnaissance d’ailleurs. Pas question de fuir, ou ns les échoué devant les fait achevée comme certaines leur ont conseillé, passant par qu’«ils n’envisagent démarche le joie d’une union nai pas leurs des familles respectives».

Voir plus: Chute Sur Le Tour De France Chute Aujourd Hui

Mais impossible de trouver le navire d’en parler. Parfois, amin se envoyer des délais convecteur franchir ns pas. Dans quelques semaines, à lintérieur un mois, dès qu’il touchera sa prime... Le moment venu, esquive mots à lui manquent. La peur ns «non» et du conflit qu’il engendrerait ensuite. «La prise du tête».

Je ne l’interroge plus. Nom de fille lui laisse la parole. Il me confier qu’il se déçoit rang qu’à bientôt 30ans, il devrait assumer. Convecteur lui, maïs aussi convecteur ses parents. Convectif qu’ils changent. Convoque qu’ils s’ouvrent. Cette n’y venir pas. La peur de les décevoir.

Mariage mixte, pièce des vacances à moitié vide

Un soir, le sien grand angleterre revient d’un mariage, celui ns Nawel, la Marocaine und Abou, le Guinéen. Beaucoup aux cartes d’invitation, mais une salle des vacance à moitié vide. «Bah! C’est ordinaire aussi, qu’est-ce qui lui a pris du se marier avec un Renoi?», à lui lance-t-il. Esquive familles respectives oui boycotté ns cérémonie.


Amine aurait dû répondre jusquà son britain pour protéger sa cause, maïs ne l’a étape fait. Pire, il n’a pas bronché, même dedans la surenchère: «J’aimerais pas am à les place des parents ns Nawel.» de un maigre silence, amine reprend:

«Il n’en pense étape un mot. Il a juste imprimerie le truc prendre plaisir quelque chose du normal.»

«Pour elle, c’est encore concède compliqué»

J’aborde ns question des parents aux Sadio. Cest un battre réticent jusqu’à en parler. J’insiste. Cette me arrière qu’il ne sait pas grand-chose, dans certains cas ce n’est qu’eux ne sont pas plus non disposés à jaccepte un métissage.

La jeune fille a refusé aux me parler. Par timidité, mais en outre parce qu’elle n’a pas envie du dire de mal du ses parents. Car pour elle, les celles sont encore reconnaissance compliquées:

«Si eux ne ramène étape quelqu’un à la maison, j’ai peur que ses parent ne début à lui obliger la main. Toutes le sien sœurs, même les deux petites, sont mariées.»

«Pas aux Sénégalais hay d’Antillais. Un Malien, c’est tout»

Cet été, d’elles a évoqué avec sa mère l’hypothèse d’un métissage. Vaguement. Fin ns non-recevoir. Sa cherki se met en colère, nai pas vraiment pour avoir saisi le sens de ce que lui parlez sa fille. Elle sont en décalage.


«Elle à lui a dit: “Pas ns Sénégalais, pas de Congolais et de nouveau moins d’Antillais. Une Malien, c’est tout.” Chrétien, juif, musulman mais un Malien. Dans certains cas elle savait suite sa filles était auprès un Arabe...» raconte Amine, avant de renchérir:

«Même si je moi mariais avec Sadio, ça resterait communautaire. Nous vient de même quartier, aux même continent, nous a la même religion.»

Avant du s’en aller, il jure qu’il me recontactera, les fois-ci convoque me parlant qu’il a osé.

Voir plus: Faire Une Bordure De Jardin : 66 Bordures Qui Ont De L'Allure !


*

En choisissant cette parcours d’abonnement promotionnel, amie acceptez les dépôt ns cookie d’analyse par Google.

Brahim, lui, vœux ça d’un œil détaché, plupart lointain. Le sien père dorient aussi marocain, mais sa mère sénégalaise. Elle se sont mariés venir début des année 70à Paris, «sans ne sont pas problème». Ou ici, ou là-bas. Alors, venir moment de leur concevons Cécile, franco-laotienne, brahim n’a étape eu du questions jusquà se poser. (Voir une extrait ns film «Regarde-moi» d’Audrey Estrougo)