CRITIQUE COMEDIE MUSICALE DIRTY DANCING

Revoilà Bébé ! Et elle est restes aussi ingénue ! La comédie musicale, aujourd’hui personnalisé en français, ravira les fans de film rang enchantera les amateur de danses aux salon. Traditionnel mais divertissant, convoque qui i think son côté fleur bleue…

Le cinématique Dirty Dancing (1987) d’Emile Ardolino (réalisateur d’un différent film culte sister Act 1992) a fasciné toute une génération (particulièrement das demoiselles). Passe en une vitesse record à lintérieur la catalogues des film cultes, il ne cascade pas attend très longtemps convectif le voir personnalisé en comédie musicale. Dès 2004, l’Australie endroit en organiser live les aventures du Frédérique Houseman alias Bébé et ns Johnny Castle. 10 âge après, la france peut final savourer das nunucheries climbed bonbon et esquive dévergondages de la petit bourgeoise innocente sur scène. Avec le délice du la nostalgie mais aussi auprès la bienveillance relative à toute madeleine : cette faut bon se l’admettre, ns scénario dorient sacrément cucul, cette ô comment balisé d’évidences et les dialogues sont rudement pauvres… Qu’importe ! pour la plupart des spectateurs aller chercher vu le cinématique adolescent, le faire un don est une aubaine : conditions météorologiques chante auprès les protagonistes, on je suis en attente les répliques cultes (dans la salle, on entend raisonner en échos das punchlines aux film… certaines les sait par cœur, ns ça c’est mon espace ns danse… à on ne retenue papa bébé dedans un coin)

*
*

C’est tout bête : Bébé est d’un jeune filles sage et bien élevée, aux bonne famille. La jeune fille ne résistera pas ns charmes ravageurs du Johnny Castle, que assez lui oppose. Cette pauvre, rang c’est joli un garçon du la rue, un peu rustre. Aucune de alors pour sengager chavirer ns cœur de la pucelle en recherche de sensation. Et bénéficie Johnny danse bien, cette ne gâche rien! S’émanciper, finir le cordon, passer à l’âge adulte, s’assumer… les thèmes et ns symbolique sont tracés ns (très) super traits (scénario d’Eleanor Bergstein). Les danse bénéficie médium jusqu’à l’entrée à lintérieur la sexualité, prendre plaisir la clef ns “laisser-aller” orient l’occasion aux numéros danse devenus célèbres dans les film. Et la comédie musicale reprend fidèle les éléments chorégraphiques du film.

Vous lisez ce: Critique comedie musicale dirty dancing

Voir plus: Vendre Piece De Monnaie Euro S De Collection, Piece De Monnaie Euro

Corentin Mazo dorient un Johnny castle honnête, mignon et amende danseur (bien qu’il oui franchement de mal avec ses répliques…), mais un morceaux moins lenciateur que Patrick Swayze ; rang Cécile Mazéas est ns Bébé attachante, copié conforme ns Jennifer Grey. Maïs Ophélie du Cesare en Penny dorient épatante : féline et charismatique (et virtuellement jolie accord c’est vrai), nom de famille est à deux doigts du voler ns vedette jusqu’à Cécile Mazéas/Bébé.

Le musical respecte dans l’ensemble ns canevas aux long-métrage, du récit jusqu’aux conversation et jusqu’à l’ambiance. Reconnaissons-lui les fidélité. Conditions météorologiques regrette encore quelques longueurs : la première section s’étire un peu trop, quelques coupes aurait été bienvenues… les dialogues sont personnalisé en les français mais les la chanson restent en anglais (pas aux She’s like thé wind, soyez prévenus ; on a seul le pleinement à l’instrumental). Habilement, les auteur ont gardé les célèbre répliques, très attendues par les spectateurs ! partie mouvements und pas de danse sont gardés à l’identique : conditions météorologiques a également le droit à ns scène surtout (et volontairement) kitsch et amusante des tentative ratées de portée. Dirty to dance est ainsi fidèle en tout mission au film, das fans ne seront étape déçus.

Voir plus: Sncf Info Trafic Sncf Temps Réel, Info Trafic Sncf

*
*

La endroit en scène, bien que facile et dur ambitieuse, est habile. Quelques éléments suffisent à entrelacé l’ambiance générale, par glissement ou coulissement d’éléments, par des changement de lumières. Aucune de fabuleux maïs l’occupation ns l’espace paysage par das comédiens, danseuses ou chanteur permet généralement des transitions discrètes et fluides. Quant du artistes, nom de famille performent honorablement : conditions météorologiques salue l’orchestre live, caché en altitude la plupart ns temps. Rang même au cas où l’équilibre entré spectacle ns danse, drames et comédie musicale est parfois curieuse (peu de numéros chanté par esquive personnages de l’intrigue…), le tout dorient suffisamment heureux et maitrisé convoque passer un amende moment. Le définitif étant surtout enlevé, conditions météorologiques termine pour une noter bigrement réjouissante.

Toutefois, il ne faut pas matin agacé par la danse du salon : mambo, tango et divers cha-cha rythment en permanence les spectacle. Aussi ringard que cette puisse paraitre convecteur certains, ns danse aux salon n’est visiblement étape encore démodée… dans certains cas les fans de film y trouveront leur chiffres sans problème, les aficionados des concours aux célébrités en goguette d’environ TF1 peuvent en outre y aller sans crainte…

Rick Panegy

Pour voir les dates aux la tournée : voir le page? ˅ officiel


Comédie Musicale, démonstration | Cécile Mazéas, comédie musicale, Conrad Helfrich, Corentin Mazo, craig Wilson, David Eguren, Dirty Dancing, Eleanor Bergstein, Kate Champion, Ludovic-Alexandre Vidal, Musical, Nicolas Nebot, Stephen Brimson Lewis