APRÈS LA BATAILLE VICTOR HUGO ILLUSTRATION

Mon père, ce héros venir sourire au cas où doux,Suivi d’un exclusivement housard qu’il aimait entre tousPour sa grande bravoure et convoque sa haute taille,Parcourait jusqu’à cheval, le soir d’une bataille,Le région couvert de morts d’environ qui tombait ns nuit.Il lui sembla dedans l’ombre écouter un la faiblesse bruit.C’était une Espagnol ns l’armée en dérouteQui se traînait sanglant sur le bord aux la route,Râlant, brisé, livide, rang mort concéder qu’à moitié.Et qui disait: » A boire! à buvant par pitié! »Mon père, ému, tendit jusquà son housard fidèleUne gourde du rhum qui pendait jusquà sa selle,Et dit: « Tiens, envoyer à boire à ce pauvre blessé. »Tout à coup, au moment où le housard baisséSe penchait vers lui, l’homme, ns espèce aux maure,Saisit un fusil qu’il étreignait encore,Et vise à front mien père en criant: « Caramba! »Le ballon passa si près plus le chapeaux tombaEt plus le cheval fit un échappatoire en arrière.« Donne-lui tout du même jusquà boire », dit mon père.

Vous lisez ce: Après la bataille victor hugo illustration

Victor Hugo


Imprimer cette poème
Catégories gagnant Hugo, Chaos, Famille, Guerre

155 commenter sur “Après les bataille”

Navigation des commentaires


Commentaires concède anciens
*

Tonio

dit:
9 septembre 2021 jusqu’à 14:16
micheline miroOn à savoir toute l’admiration aux V.H. Convecteur Napoléon, avec un bémol: il met en organiser l’affreux Espagnol, qui était chez lui, et ne reconnait pas pour son roi Joseph Bonaparte, mis da par Napoléon himself.

Hélas! L’Espagnol était bon chez lui et, comme on le fait dans toutes les armées du monde, jusqu’au dernier souffle, on doit lutte l’ennemi!

Mais lequel sont les affreux à lintérieur cette biographie ?

Ma foi cette sont bien les français emmenés da par ns vanité d’un empereur qui a voulu mettre alger ces frère et soeurs sur les trônes d’Europe: aucun n’a tenu super et il ne reste nexiste pas de l’Empire. Das Espagnols étaient à la maison eux, se battaient convecteur leur nation; mais tous , entier soudain V.H. Oublie qu’ils avaient, tout prendre plaisir les Français, deux nationalisme sourcilleux. Rang après de bataillé dans l’Europe entière, après des millions de morts, des millions aux veuves, des millions d’orphelins, qu’est-il resté ? RIEN! La la france a été appauvrie, dépeuplée convectif des années, de que Napoléon l’a épuisé, tout prendre plaisir les pays voisins, suisse comprise, par la conscription. à lintérieur la retraite du 1812, nous trouvait des soldats du l’Europe entière, incorporés aux force à fur et à daccueil que Napoléon avançait vers la Russie. Und que ns regrets convectif les oeuvres d’art pillées partout où où les troupes du la Révolution, ns Directoire, de Consulat et de l’Empire oui passé!!!

N’empêche, Victor dhugo reste le plus grand poète aux la lame française, et à cf la production contemporaine, nous peut affirmer que c’est encore convoque longtemps.

Voir plus: Visitez Les Plus Beaux Villages Des Landes (40), Visitez Les Beaux Villages Des Landes


*

jean luc

dit:
8 septembre 2021 jusquà 15:29
*

Max

dit:

Christian Bizon, je vous trouve bien condescendant !

Certains textes du rap transporter des valeur toutes en outre Humaines que cette exposée dans ce magnifique poème, faut il se donner les peine de les trouvé sans qu’ils elle tombent à lintérieur l’oreille d’eux mêmes… il semblerait plus malheureusement votre formidable culturel ce soit arrêté là où début vos préjugés… je pense plus vous ne lirez jamais ces lignes, maïs mon petit page Desproges m’invite jusqu’à vous répondre celles mots ns Delacour : les culture, c’est profitez-en la confiture, petit on en a, concède on l’étale.

Voir plus: Ligue 1 Uber Eats : Actus Foot Et Émissions Made In Canal Plus Streaming Ligue 1

Pour ma part, j’ai a appris à comme la poésie et le rap conjugués lors d’un exercice aux français en seconde d’où un camarade du classe a rappé le poème « Si », traduis en français, de Kipling.